澳门国际百家乐

Connaissiez-vous ces langues ethniques chinoises ?

Publié le 2019-10-25 à 15:12  |  China Tibet Online


« Les remerciements du Grand Bouddha »

« Les remerciements du Grand Bouddha », sélectionné dans le répertoire national des livres anciens précieux de Chine a été écrit en chinois et compte un total de sept volumes et manuscrits。


Une copie du Tripitaka chinois « Kagyur ».

La langue tibétaine a été créée à l'époque Songtsen Gampo au 7ème siècle。 Elle a subi trois inventaires au cours de l'histoire et le nombre de livres anciens tibétains est très riche。 Le Tripitaka « Kagyur » gravé à Pékin pendant la règne de l'empereur Kangxi (1700) a été sélectionné dans le répertoire national des livres anciens précieux de Chine。 Cette version officielle du Tripitaka chinois est issue de la famille royale Qing, et est très bien gravée et encadrée。 Son encadrement est plus grand que d'ordinaire et chaque tableau de titre est dessiné à la main。


Une copie de « L'Épopée Gésar ».

Dans le processus historique de développement du peuple mongol, les langues comme le vieux-ouïghour, le mongol à l'alphabet ouïghour, le phagpa et le mongol au todo ont été utilisés. La langue mongole actuelle dans notre pays a été développée à partir du mongol à l'alphabet ouïghour amélioré. « L'Épopée Gésar » exposé a été gravé à Pékin au temps du règne de l'empereur Kangxi (1716) et a été sélectionné dans le répertoire national des livres anciens précieux de Chine.


La biographie du maître Sanzang du temple Dacien de la dynastie Tang, écrite en langue vieux-ouïghour.

Aux IXe et XVe siècles, la langue vieux-ouïghour était largement utilisée dans le corridor du Xinjiang et de l'Hexi. Le peuple ouïghour a créé un grand nombre d'œuvres et traduit des classiques. De nombreux documents sociaux et économiques, tels que les emprunts et les titres de propriété, ont été rédigés en vieux-ouïghour.


L'ancien livre « Opéra de Dragon » en sui, qui était utilisé dans les coutumes funéraires des Sui, reflétant la croyance du peuple dans la poursuite de la vie éternelle.

La langue sui a été créée par les ancêtres du peuple Sui. Sa forme est similaire à celle de l'Oracle et au style bronze. Elle est principalement utilisée dans la région de la province du Guizhou (sud-ouest), peuplée par les Sui. La littérature de la langue Sui est appelée les « livres Sui » et a été transmise de génération en génération par des enseignants, pour être principalement utilisée dans des activités folkloriques et religieuses telles que le sacrifice et la divination.


Une copie du livre ancien en dongba « Encens brûlant ».

La langue dongba est l'un des hiéroglyphes du monde encore vivants. Elle est connue comme un fossile vivant pour l'étude de l'origine et du développement des langues écrites. Le dongba est spécialement utilisé pour écrire les classiques du peuple Naxi, un large éventail de contenus diffusés par des générations de maîtres dongba.

Ce livre en rouleau a un but particulier : d'après l'inscription à la fin du volume, il s'agit d'un talisman taillé sur mesure pour une dame noble du Yutian de l'époque. L'objet est appelé « Talisman contre les quinze fantômes ». Le texte est écrit en langue yutian.

En plus de ce qui précède, il existe également des livres anciens en mongol, mandchou, tangoute, coréen, yi, dai, zhuang ancien, bai, bouyei et autres langues qui attendent que vous les découvriez.

(Rédactrice : Claire SHENG)

安徽快三 安徽快3 江苏快3 百家乐网址大全 安徽快3 澳门百家乐技巧 威尼斯百家乐 澳门百家乐玩法 澳门金沙百家乐 安徽快三